La Souris Verte de Rennes

Renversons la tendance...Vélorution !

Vélorution universelle à Paris les 1,2,3 et 4 juillet.

lundi 28 juin 2010 par La Souris Verte de Rennes

La bagnole reine envahit et monopolise les rues, elle nous étouffe et pourrit notre environnement par toutes les nuisances qu’elle induit et engendre : de l’exploitation des gens, au pétrole qu’on vole aux pays du sud à coups d’occupations militaires, en passant par les autoroutes qui détruisent nos paysages et l’étalement du béton urbain, ce ne sont pas les voitures qu’il faut arrêter, mais tout le système automobile.

On ne veut plus travailler pour acheter une voiture pour aller travailler, pour aller toujours plus vite (jusqu’au prochain feu rouge), toujours plus loin (enfin si on avait le temps), pour avoir un « meilleur travail », mieux payé qui permettra d’acheter une plus grosse voiture... ça nous fatigue déjà, rien que d’y penser.

On veut encore moins de ces pseudo « voitures propres » que l’engouement pour les catastrophistes médiatiques et la « crise de l’automobile » ont fait sortir des meilleurs services marketing. La « relance verte » financée par l’Etat agenouillé auprès des industriels ne nous obligera pas à acheter toujours plus de bagnoles, la bonne conscience retrouvée. Et ce ne sont pas non plus ces vélos électroniques en libre service qui nous satisferont. Le plus souvent gérés par des publicitaires, ils marchandisent et déshumanisent un peu plus l’espace public. Leurs noms aussi poétiques qu’une vulgaire marque de yaourt (Velov, Velib, Velam…) ne nous feront pas oublier qu’ils fliquent nos déplacements.

Alors, la vélorution c’est l’occasion de se retrouver, pendant 4 jours, et de dénoncer un système fondé sur l’omniprésence de la voiture et autres machines. Un système qui a conduit à développer des modes de déplacement et des façons d’être dans le monde reposant sur les mythes de la vitesse et de l’immédiateté. Pourtant entre le temps passé à gagner de l’argent pour acheter et entretenir ledit engin, le temps perdu à klaxonner dans les embouteillages, la pollution qu’elles génèrent, ou le caractère nuisible de ses usagers, les voitures s’apparentent plutôt aux chaines de l’Homme moderne.

On ARRETE TOUT !

C’est la Révo… Vélorution !

La rue est à nous ! A coups de pédales on impose une pause à la frénétique course : bagnole, boulot, bagnole, dodo. L’incessant va et vient des moteurs s’arrête pour un temps ou pour toujours, la ville et le trafic ralentissent pour devenir à nouveau des espaces de vie et non pas simplement des lieux de transit. Chiche qu’on prend la rue ? Pendant ces quatre jours la ville nous appartient à nouveau, redevient conviviale.

Parce que les rues, les routes devraient être faites pour se rencontrer, pour échanger, faire de la politique, rêver de changer le monde, pour se déplacer touTEs librement, pour créer des jardins sauvages, pour faire la fête, sortons en les automobilistes.

Rendez-vous du 1er au 4 juillet à Paris pour la vélorution universelle

La voiture ça tue, ça pue, ça pollue et ça rend con !

Texte du réseau Pastèque


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 73023

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Nos luttes !  Suivre la vie du site Reclaim the streets !   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License