La Souris Verte de Rennes

C’est la crise : accélérons !

lundi 5 octobre 2009 par Marianne

C’est le titre de l’éditorial de Daniel Delaveau, maire de Rennes et président de Rennes métropole dans « L’info Métropole » d’octobre 2009. Sans le vouloir, cette phrase révèle l’absurdité d’une politique fondée sur le leitmotiv de la croissance. C’est la crise : accélérons... et allons droit dans le mur !

Sans compter la mauvaise foi d’une mairie qui soutient le « développement durable », c’est à dire comment polluer plus et plus longtemps, et l’éco-citoyenneté, ou comment faire croire qu’on peut sauver la planète avec des « petits gestes », alors que c’est tout un système qu’il faut changer.

On pourrait démonter point par point les exemples donnés par Daniel Delaveau et qui selon lui feraient de « Rennes Métropole » « un territoire durable ».

Mais on préférera insister sur la coopération Rennes-Nantes, largement mise en avant ce mois-ci.

Nantes est en effet un « modèle » dans le développement durable : développement des transports en commun et haro sur la voiture, avec notamment une affiche lors de la semaine de mobilité où on voit une gamine, confuse, dire « ma mère va chercher le pain en voiture ». Le développement durable, c’est donc ce paradoxe : culpabiliser des individus pour leur émission de CO2 tout en construisant un aéroport à Notre Dame des Landes. En effet,
- sa construction menace 4000 hectares de terres agricoles et les personnes qui en dépendent ou vivent à proximité
- son fonctionnement entraîne bien évidemment de la pollution, qu’elle soit atmosphérique ou sonore.

La construction de cet aéroport est évoquée et soutenu implicitement dans le journal de la mairie de Rennes : notamment l’image d’un avion, mise en avant dans la double page consacrée au rapprochement Rennes-Nantes, et cette phrase de G. Bodo* « Mais l’attractivité signifie aussi une meilleure accessibilité avec, notamment, un lobbying renforcé auprès de l’Etat sur la nouvelle liaison rapide Rennes-Nantes, desservant le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. » (* directeur de la prospective et de l’aménagement de l’espace à Rennes Métropole.)

S’il y a donc bien collusion entre Rennes et Nantes, on peut cependant douter des paroles de J-M Ayrault, maire de Nantes et président de Nantes Métropole, lorsqu’il dit : « Nos deux métropoles partagent un modèle de développement fondé sur l’innovation technologique, la cohésion sociale, la qualité de vie et le respect de l’environnement. »

Nous ne serons pas les boucs émissaires d’une crise écologique initiée par le haut.

Luttons contre l’aéroport de Notre-Dame des Landes et contre tous les projets qui détruisent nos lieux de vie.

Profitons des colloques prévus à Rennes et Nantes pour montrer notre opposition : Le jeudi 8 octobre à Rennes aux Champs Libres Le vendredi 9 octobre à Nantes à la Cité Internationale des Congrès (plus d’info : www.colloquenantesrennes.fr/nr.pdf )

Allons à Notre-Dame des Landes pour nous opposer aux forages. (notamment cette semaine)


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 67167

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Points de vue   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License