La Souris Verte de Rennes
LA PRISON ?

LA PRISON : Vrai ou fausse solution ?

mercredi 6 décembre 2006 par youen

Environ 60 000 personnes sont en prison aujourd’hui en France, 1 personne pour 1000 est incarcérée, c’est à dire beaucoup plus que les pays scandinaves mais 7 fois moins que les Etats-Unis. A l’interieur de ces prisons où, une personne sur trois n’est pas encore condamnées et où, il n’est pas rare de voire 3 personnes vivant les unes sur les autres dans 9 mètres carrés, la dignité des prisonniers n’est que trop peu respéctée. Que voulons nous ? une prison, école de la vie ou une prison école de la délinquance.

La tendance actuelle pour lutter contre la surpopulation pénale est la construction de nouvelles prisons, il faut rappeler que pour 60 000 détenus il n’y a que 51 312 places opérationelles (au 1er décembre 2005) Cette politique mise en place par le gouvernement a un effet certe positif dans la mesure où ces constructions ont pour objectifs de réduire cette surpopulation mais à deux gros défauts, d’une part à chaque fois que de nouvelles prisons ont été construite elles ont été systématiquement remplis par les juges et ce n’est pas avec la politique d’incarcération qui existe aujourd’hui que ça devrait changer.

Pour donner un exemple, un établissement pour mineur va être construit à Orvault près de Nantes qui pourra accueilir 60 mineurs alors que l’ensemble des places disponibles dans les quartiers mineurs des Maison d’Arrêt de la région, c’est à dire environ 50, ne sont presque jamais remplis. Que va faire le juge ? laisser un établissement vide ou le remplir quoi qu’il arrive étant donné qu’il a couté plus de 90 millions d’euros à la collectivité.

Les mineurs de Brest seront enfermés à Nantes, ce sont des personnes qui en général n’ont pas beaucoup de lien avec leurs familles, cet éloignement risque d’encore les éloigner et de couper totalement les ponts. D’autre part, ces nouvelles prisons sont essentiellemnt basées sur la sécurité, les contacts humains entre détenus et surveillants disparaissent avec ce genre d’établissement, tout est sous vidéo-surveillance, les portes sont automatisées. L’avantage des anciennes prisons, aussi vetuste soit-elles, étaient qu’elles gardaient un côté humain entre les personnes privées de libérté et le personnel de surveillance. Ce seul point positif est en train de disparaitre.

Il semble important de s’interroger sur la place de la prison dans notre société. La justice est rendu au nom du peuple français et on incarcère en notre nom. Nous sommes tous responsables des personnes incarcérées et nous préférons ne pas les voire plutôt que de leur tendre la main. Certes beaucoup d’entre-eux ne sont pas arriver là par hasard et il semble encore bien utopique de pouvoir supprimer la prison mais la question reste la même, Quelle prison voulons-nous ?

Depuis 1981 et l’abolition de la peine de mort, chaque personne passant par la case prison a vocation a en sortir un jour, il faut donc en être bien conscient et permettre à toutes ces personnes de préparer dignement leurs sorties. La prison alors qu’elle devrait être ressenti comme un échec pour la société semble être la solution à tous nos maux, solution à l’immigration, à la délinquance en banlieu, aux violences routières, aux vols, aux traffics de drogues etc...

Certes il s’agit d’une solution mais d’une solution qui cache les véritables problèmes de notre société qui sont , l’individualisme, le chomage, le manque de logement, la télévision, le matraquage publicitaire, la pornographie etc...

D’autres solutions existent pour répondre à la délinquance : les soins psychatrique (une personne sur deux est atteint de troubles psy en détention), les Travaux d’Intérêt Généraux (quand ils sont bien fait), le bracelet éléctronique, la formation professionel, mais sont de moins en moins utilisées

Le modèle français se croit parfait (ou presque) alors que dans ce domaine il faudrait allez voire chez nos voisins Scandinaves et Canadien pour voire comment eux voient l’univers carcéral.

La Prison est aujourd’hui vu comme la seule réponse à tout type de délinquance, il s’agit de la norme alors que ça devrait être la dernière solution après que toutes les autres aient été étudié. On parle souvent de peines altérnatives à la prison,en fait on prend le problème dans le mauvais sens, ça devrait être la prison qui devrait être vu comme une peine altérnative aux autres.

Restons-donc mobilisé et faisons attention au devenir de nos prisons

www.prison.eu.org

www.troctrop.fr

www.genepi.fr


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 63632

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Points de vue   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License