La Souris Verte de Rennes

Discussion sur les prairies Saint-Martin le samedi 04 février à 14h

Discussion publique en vue d’empêcher la destruction des jardins aux prairies St Martin, au 37 rue Legraverend (Métro Anatole France)

vendredi 27 janvier 2012 par La Souris Verte de Rennes

14h-17h00 : Tous aux prairies ! Invitation à une discussion publique en vue d’empêcher la destruction des jardins aux prairies St Martin. Dans les locaux du 37 rue Legraverend (Métro Anatole France) où la maison de la grève est accueillie.

Dans ses rêves de grandeur urbaine, la mairie de Rennes a prévu le réaménagement des Prairies Saint-Martin : les jardins ouvriers quasi centenaires seront nettoyés et feront place à un « parc naturel urbain ». Quelle réalité se dissimule sous ces trois petits mots aguicheurs ? On nous parle d’« amphithéâtre végétalisé », d’espaces de détente, de pistes cyclables, aux ambiances « écologiques » séductrices… Une certaine idée de l’écologie, que nous ne pouvons qu’adorer : celle qui préfère rayer de la carte huit hectares d’espaces de culture potagère au profit d’un « parc naturel urbain » dont personne ne pourra réellement avoir l’usage.

Le gang Delaveau a encore frappé ! Inondations annuelles et pollution des sols (et donc des légumes qui y sont cultivés), telles sont les fables qui justifient l’expulsion des jardiniers, que cette parfaite petite bande organisée nous a concocté en confiant l’étude à un organisme bien sûr TOTALEMENT indépendant. Certains jardiniers, déjà constitués en association pour résister à leur expulsion (Préservons les Prairies Saint-Martin), n’ont pas eu de difficulté à dévoiler l’entourloupe sous la rhétorique experte.

Pour notre part, nous envisageons la création d’un collectif public d’opposition et une campagne publique de contestation de cette décision, accompagnés d’une occupation des jardins des Prairies. Ceci dans le but d’y créer des jardins collectifs pour cultiver des légumes et d’empêcher pratiquement la destruction des lieux. Des réunions publiques marqueront le début de cette initiative. L’organisation d’une manifestation d’importance pourrait aboutir au lancement de l’occupation des jardins des Prairies – action inspirée de tentatives déjà expérimentées récemment à Notre-Dame des Landes ou encore à Dijon en 2010. La production de nos propres légumes pourrait servir à alimenter des cantines publiques ou celle de la Maison de la Grève, et ainsi contribuer au développement de notre autonomie alimentaire vis-à-vis des productions industrielles et capitalistes, en apprenant ou ré-apprenant les techniques de base du jardinage.

La Mairie se sent relativement tranquille et à l’aise jusqu’ici, assez pour ne pas prendre en compte l’avis des usagers des lieux : mais que se passerait-il si les jardiniers trouvaient du soutien, si une détermination collective pour ne pas détruire ces lieux et leur inventer un autre usage venait à exister à Rennes ?


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 67077

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Agenda, évenements  Suivre la vie du site Archives   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License